ACTUALITES Rencontre professionnelle

Le point sur la Filière Bois Nord Pas de Calais

Publié le 24/09/2012 à 17h15

Le point sur la Filière Bois Nord Pas de Calais



Ce point de la filière bois Nord Pas de Calais tente de refléter l'état d'esprit des entrepreneurs de la filière bois lors de rencontres entreprise avec Nord Picardie Bois.

Manque de visibilité pour les menuiseries bois


Les menuiseries bois ont eu très peu de visibilité sur le 1er trimestre 2012 avec une perspective de commandes réduite, notamment pour le marché des particuliers.

Cette tendance pourrait s'expliquer par l'effet pervers de la crise qui pousse à la morosité et crée un état de latence vis-à-vis des projets de construction.

Un retard de concrétisation d'offres de prix datant de plusieurs mois a pu se faire sentir en ce début 2012. La grande majorité des artisans souffrent du manque de commandes alors que d'autres ont pu vivre une surcharge de travail très ponctuelle. Le manque de travail est important pour les menuiseries de taille modeste. Cette baisse d'activité ponctuelle a une répercussion sur les trésoreries des entreprises, avec pour conséquence un coup d'arrêt pour les embauches, voire des licenciements économiques.

La crise économique a donc pesé en ce début d'année 2012, couplée à la perspective des élections présidentielles et législatives.

Le manque de visibilité constitue un gros frein pour l'investissement des ateliers de production. Morosité du secteur confirmée avec le salon Expobois qui s'est tenu en février à Villepinte, où seulement 53% des visiteurs ont affirmé avoir un projet d'investissement à moins d'un an. La tendance à la baisse des commandes de machines sur le quatrième trimestre 2011 reflète l'incertitude des entreprises de la filière bois.

Un marché tendu pour les constructeurs bois


Les constructeurs bois ont constaté des prix de construction de plus en plus tirés vers le bas en ce premier trimestre 2012 avec une activité juste suffisante.

La tendance aux prix toujours plus comprimés amène à se poser la question de l'efficacité et de la qualité des travaux de construction. Les entreprises sont poussées à finir au plus tôt leur chantier par souci de rentabilité économique.

Une bonne efficacité des travaux de performance énergétique devra passer par une meilleure valorisation des prix de la construction et la prise en compte du temps voué à la mise en commun des informations entre les intervenants de la construction.

Concernant le développement de l'utilisation des bois locaux, certains constructeurs ont bien intégré qu'ils peuvent représenter un marché pour leur entreprise. Leur utilisation est toutefois conditionnée par la caractérisation des produits : dénomination, longueur, section et prix stable sur une période déterminée (6 mois à 1 an). Des produits normalisés sont aussi attendus des constructeurs bois.

L'extension bois semble tirer son épingle du jeu avec des demandes constantes de la part des particuliers qui songent désormais plus facilement à agrandir leur surface d'habitation plutôt qu'à faire construire un nouveau logement. Cette tendance peut aussi être corrélée avec la baisse des permis de construire en ce début 2012.

Les bureaux d'études restent quant à eux prudents vis-à-vis de la conjoncture avec une baisse sensible des projets de la part des maitres d'?uvres en cette fin de premier semestre 2012.

Perspectives envisagées


Le 1er trimestre 2012 a été particulièrement difficile pour les architectes avec peu de projets. Cette conjoncture risque d'atteindre avant la fin d'année 2012 les  professionnels de la construction bois puis tous les acteurs de la 2nde transformation. Cette tendance pourrait aussi s'expliquer par le contexte électoral de ce début d'année 2012, notamment pour les marchés publics.

Les particuliers sont quant à eux frileux devant l'investissement pour leurs travaux de réhabilitation et hésitent à franchir le pas.

Les menuiseries de taille plus conséquente voient une mutation dans les demandes avec une part de chiffre d'affaires dans le neuf de plus en plus importante, preuve que le bois commence à prendre une place à part entière dans les mentalités.
Les professionnels de la filière bois comptent sur le deuxième semestre de l'année 2012 pour voir repartir la consommation après les périodes électorales.

Contact : Audrey MARTIN audrey.martin@nord-picardie-bois.com




La maison bois gagne des parts de marché

Publié le 25/09/2012 à 10h27

La maison bois gagne des parts de marché


Début juin, à Nantes, s'est tenu le Carrefour International du Bois, grand rendez-vous biennal de la filière bois. À cette occasion, l'Observatoire économique de France Bois Forêt (l'interprofession nationale filière forêt-bois) a dévoilé une étude sur la construction bois en France. C'est la toute dernière, elle est des plus précises.
Depuis une dizaine d'années, les études sur le marché de la maison bois n'ont pas manqué : 2008, 2010 puis 2011 pour les dernières. Elles sont comme des balises, il suffit de se retourner pour se rendre compte du chemin parcouru, de les relire pour se souvenir des objectifs, mesurer les avancées, encaisser les échecs.

Cette dernière étude de l'Observatoire économique de France Bois Forêt a scanné la filière, ses entreprises, ses parts de marché, les chiffres d'affaires, les pratiques professionnelles... Parmi la moisson de chiffres collectés, un seul devait retenir toute notre attention : la part de marché en maisons individuelles des maisons bois. Ce chiffre, régulièrement estimé, est depuis dix ans comme un indice auquel se référer.

edito

En 2000, moins de 3 % des mises en chantier de logement individuel concernaient des constructions bois.
En 2008, la maison bois occupait 6,3 % du marché de la maison individuelle (1) selon l'étude Le Marché des maisons bois pour demain ? du cabinet Caron Marketing pour Afcobois. On dénombrait alors environ 8 500 maisons bois construites par an (1).
Trois ans plus tard, l'Observatoire économique révèle que sur près de 139 000 maisons individuelles mises en chantier en France en 2011(1), 15 685 étaient en bois, soit 11,3 % de part de marché. Enfin, le cap des 10 % souvent avancés ces derniers mois est franchi.
À ce rythme, en extrapolant, ce serait près de 29 000 maisons bois qui seraient construites en 2014, soit la prévision la plus optimiste de l'étude Xerfi Le Marché français des maisons en bois à l'horizon 2015, publiée en 2010.
De plus, si l'on tient compte des maisons bois en secteurs diffus et groupé, l'augmentation entre 2008 et 2011 dépasse les 100 %.

La crise dans le bâtiment a vraisemblablement moins impacté la filière bois que les autres filières. Effectivement, souvenons-nous qu'entre 2007 et 2008, le nombre de maisons individuelles mises en chantier(1) avait chuté de 18 %, presque d'autant entre 2008 et 2009. Actuellement, nous atteignons le niveau de 2009 (139 000 maisons individuelles mises en chantier en France(1)). Devant ces résultats, ceux de la construction bois sont presque insolents.

Mais rappelons que le rapport interministériel Marché actuel des nouveaux produits issus du bois et évolutions à échéance 2020 prévoit un volume de maisons à ossature bois de 36 000 unités à l'horizon 2020. La part de marché du bois de 11,3 % annoncée par l'Observatoire économique de France Bois Forêt n'aurait donc rien d'exceptionnel. Ce ne serait qu'une balise de plus sur la route qui mènera à une filière bois-construction à la hauteur de son potentiel.

Retrouvez cet article et bien d'autres dans le n°17 d'Éco Maison Bois.

(1) secteur diffus.

 





Construire en bois, les solutions performantes

Publié le 04/10/2012 à 15h09

Construire en bois, les solutions performantes

Le 2 novembre prochain à partir de 15h auront lieu les rencontres professionnelles bois construction sur le thème "Construire en bois, les solutions performantes".

Ces rencontres se tiendront durant le salon Vivons Bois, dans le forum.

Au programme seront notamment traités les thèmes du marché en Aquitaine, des performances acoustiques, de la sécurité incendie et du dimensionnement des structures, des performances thermiques et de la résistance mécanique.

Téléchargez le programme détaillé ainsi que le bulletin de participation en cliquant ici.




Voyage d'études au Vorarlberg

Publié le 07/01/2013 à 14h46

Voyage d'études au Vorarlberg

45 étudiants en BTS SCBH (systèmes constructifs bois & habitat) du lycée Louis Lachenal d'Argonay se sont rendus en voyage d'études dans la région du Vorarlberg en Autriche en septembre dernier.

 

Durant 4 jours, les étudiants et leurs professeurs, accompagnés par l'architecte Andrea Spöcker, ont visité des entreprises et des réalisations variées.

 

Tout d'abord, le site de Pavatex (Cham) avec une étape en Suisse, entreprise spécialisée dans la fabrication d'isolants écologiques.

 

Ensuite, la visite d'une maison de la culture et d'un centre de secours à Hittisau. Les étudiants ont aussi pu découvrir à Lingenau une villa conçue par l'architecte Kaufmann et une école maternelle à Bizau.

 

La visite s'est poursuivie par un prototype de 8 étages, le bâtiment le plus haut de ce type en Autriche réalisé en structure bois béton (LifeCycle Tower ONE à Dornbirn livrée en 2012). Cette construction à énergie positive prend en compte le bilan carbone et l'empreinte écologique, la preuve que les bâtiments bois s'intègrent en milieu urbain !

 

Le lendemain, les visites ont continué à Wolfurt, dans l'entreprise Berchtold Holzbau, spécialisée dans la construction de maisons individuelles en éléments bois préfabriqués et dans la construction d'escaliers puis dans la vallée de "Grosses Walsertal" classée parmi le réseau mondial des réserves biosphère de l'UNESCO en 2000. Cette vallée s'est fixé comme objectif un développement durable dans le respect des intérêts économiques, écologiques et sociaux.

 

Le voyage s'est terminé par la fromagerie Haus Walserstolz à Sonntag ainsi que le centre communal de Saint Gerold. Le bâtiment communal passif écologique de Ludesch démontre que la construction de bâtiments publics écologiques et éco responsables est également possible avec des coûts maîtrisés.

 

Un étudiant concluait : "Ce voyage nous a apporté la preuve que les termes construction, performance, esthétique et écologie ne sont pas incompatibles. Il nous a également permis de prendre conscience du chemin à parcourir pour une construction plus respectueuse de l'environnement et des perspectives d'évolution de l'utilisation du bois dans nos régions."






5 Page(s) :

Votre devis maison bois

 
Aucun produit

Total 0.00€
Découvrez
le numéro
actuellement
en kiosques
cliquez ici

Chargement
Inscription à l'annuaire
PROFESSIONNELS,
INSCRIVEZ-VOUS
DANS NOS ANNUAIRES

Découvrez
le hors-série
actuellement
en kiosques
cliquez ici