ACTUALITES 1ère transformation

100 constructions publiques en bois local

Publié le 22/10/2012 à 15h11

100 constructions publiques en bois local

"100 constructions publiques en bois local" est une démarche qui vise à susciter l'intérêt des collectivités locales pour construire en bois local des bâtiments énergétiquement performants. En effet, les communes forestières et leurs 5 000 adhérents ont un rôle à jouer en tant que maître d'ouvrage de bâtiments, aménageur du territoire et propriétaire de forêts, dans la construction d'équipements publics et de logements valorisant les bois locaux.

Les communes forestières ont pour rôle de venir en appui sur l'ensemble des projets :
- En apportant un accompagnement aux maîtres d'ouvrages publics et aux bailleurs sociaux pour leurs projets de construction, rénovation, ou extension et veiller à l'inscription du bois local dans les différentes étapes du projet.
- En proposant des méthodes pour aider à construire en bois local.
- En s'appuyant sur un réseau de techniciens des communes forestières et d'élus qui se sont déjà engagés.
- En veillant à l'inscription du projet dans la dynamique du territoire qui associe les représentants des entreprises et leur expertise.

En 2010 et 2011, 3  projets ont servi d'expérimentation au montage du programme : Saint-Jean d'Arvey (73), Tendon (88) et Mazan (84). Depuis, 18 autres maîtres d'ouvrage  se sont engagés dans le programme dans plus de 8 régions françaises.

Le projet de Tendon a fait l'objet d'un article dans le n°19 d'Éco Maison Bois prochainement disponible.

www.100constrcutionsbois.com

 





""8 préconisations pour valoriser la forêt française" "

Publié le 25/10/2012 à 10h25



Malgré le fort potentiel de la forêt française en termes d'étendue (la France est le 3ème pays le plus boisé de l'Union européenne), de diversité, de richesses des milieux naturels (8 hectares de forêt pour la Guyane composée pour une part significative de forêts primaires) et d'activités économiques, la filière forêt-bois nationale est confrontée à de grandes difficultés avec notamment un fort déficit de sa balance commerciale et un manque d'attractivité des métiers.
Marie de l'Estoile* a présenté un rapport sur la valorisation de la forêt française dont les préconisations visent à mieux valoriser la forêt, tant par la production de bois que la préservation des écosystèmes et l'accueil du public et à redynamiser la filière.

Voici les 8 préconisations :
- Accroître la productivité de la forêt tout en la gérant de manière durable.
- Dynamiser la filière forêt-bois pour la rendre compétitive et favoriser l'usage des bois locaux.
- Mieux prendre en compte les aspects sociaux.
- Provoquer une prise de conscience quant à l'importance de la forêt pour l'homme au regard de da multifonctionnalité et répondre aux attentes sociétales.
- Intensifier et réorienter les efforts de recherche et d'innovation.
- Renforcer les missions de service public et les moyens de l'ONF pour une gestion durable et multifonctionnelle des forêts publiques.
- Mettre en œuvre des actions spécifiques en faveur des forêts ultramarines.
- Renforcer la gouvernance de la filière.

Vous pouvez consulter le rapport complet en cliquant ici.

* Marie de l'Estoile est sylviculteur. Elle siège au CESE (Conseil Économique Social et Environnemental) à la section l'agriculture, de la pêche et de l'alimentation et à la section des affaires européennes et internationales, où elle représente le groupe de la coopération.

dove acquistare cialis in farmacia, comprare cialis on line http://firenzespettacolo.it/news/fimap/lib/44239.html.





""La forêt au cœur de l'économie verte" "

Publié le 05/02/2013 à 9h05



Le 4 février dernier, Stéphane Le Foll, ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt a réuni le Conseil supérieur de la forêt, des produits forestiers et de la transformation du bois (CSF). Cela n'était pas arrivé depuis 2009.

Cette réunion s'est inscrite dans la perspective de la préparation du volet « forêt » de la loi d'avenir sur l'agriculture, l'agroalimentaire et la forêt qui sera déposée au Parlement à l'automne.

La forêt et la filière bois sont des atouts prometteurs pour la France dans les secteurs de l'emploi, de l'investissement et du redressement productif. La filière forêt-bois enregistre un chiffre d'affaires de l'ordre de 60 milliards d'euros et mobilise plus de 400 000 emplois (si l'on prend en compte des emplois indirects liés au commerce, à la construction, à la mise en œuvre et à l'énergie).

Stéphane Le Foll a déclaré : "Ce secteur peut et doit être au cœur de l'économie verte qui se construit. Il a démontré qu'il pouvait concilier une triple attente :

- le développement économique, avec de très fortes attentes sur les matériaux et énergies renouvelables issus des forêts françaises,

- une excellence environnementale reconnue, notamment en termes de biodiversité,

- et une valeur sociale forte, avec près de 400 000 emplois sur la filière foret bois et les activités qui en dépendent.

Les Français sont en effet très attachés à la forêt
et attendent de la voir confortée et préparée pour les nouveaux défis, au premier rang desquels le changement climatique."






4 Page(s) :

Votre devis maison bois

 
Aucun produit

Total 0.00€
Découvrez
le numéro
actuellement
en kiosques
cliquez ici

Chargement
Inscription à l'annuaire
PROFESSIONNELS,
INSCRIVEZ-VOUS
DANS NOS ANNUAIRES

Découvrez
le hors-série
actuellement
en kiosques
cliquez ici

Claire Louvard et Sébastien Viala sont tous les deux anciens élèves de l'École supérieure du Bois (promotion 72, diplômés en 2008) à Nantes, ils ont quitté leur poste respectif de conducteur de travaux et de chargé d'affaires, pour un tour du monde d'un an. Nous vous proposons de les suivre à la découverte de la construction bois autour du monde. Cinquième étape : Argentine et Brésil.